Travaux de la classe référente Ahuy

Animatrice : Odile Guetin

Séance 1 – Mercredi 29 septembre, matin

Nous avons rencontré Odile, notre référente, qui est venue dans notre classe et nous a présenté Latitude 21 ainsi que les objectifs de notre travail dans la cadre des ATE.

Elle nous a annoncé que nous serions des explorateurs de la biodiversité et expliqué ce terme « biodiversité ». Elle nous a donné une petite bande desssinée sur ce sujet, dont nous reparlerons lors de la prochaine séance.

Pour choisir notre ATE, nous allons partir en repérage sur deux sites proches de l’école, que nous avions repéré et présentant un intérêt.

Nous sommes partis explorer le site à côté de l’école, qu’on appelle le « verger ». Nous avons observé le site afin de livrer nos premières impressions, et exploré le terrain. C’est un petit concentré de biodiversité !

Puis nous sommes allés à la combe d’Ahuy, le deuxième site.

Nous avons effectué un repérage pour déterminer le périmètre de notre ATE. Si ce site est retenu, notre ATE démarrera du four à chaux, intégrera une partie du chemin qui conduit au sous-bois et s’arrêtera avant la forêt.

Verger ou combe… Le choix va être compliqué !

Séance 2 – Mercredi 13 octobre, matin

Odile est arrivée avec un « invité surprise » : Jacques, photographe.

Il nous a parlé de son métier, des affûts en forêt pour photographier les animaux. Comme il est toujours difficile d’approcher les animaux, il nous a expliqué qu’on installera un piège photo sur notre ATE.

Notre ATE n’étant pas encore choisie, Odile et Jacques ont dessiné deux tableaux représentant les deux sites, la combe d’Ahuy et le verger, avec leurs potentiels, les avantages et inconvénients de chaque lieu.

Pour nous, les deux sites présentent l’un comme l’autre des aspects intéressants à étudier au niveau de la biodiversité et c’est difficile de choisir !

On a donc voté, mais finalement il n’y avait que deux voix d’écart, et 4 élèves étaient absents !

Il a donc été décidé avec le maître d’organiser un nouveau scrutin avec tous les élèves de la classe, et de retourner aujourd’hui explorer les deux sites.

Nous avons observé les insectes et les plantes avec une loupe, nous avons collecté des feuilles, des lichens et des mousses.

Quelques jours après, nous avons organisé un nouveau vote avec toute la classe et finalement c’est la combe d’Ahuy qui a été choisie !

Séance 3 – Lundi 18 octobre, matin

Ce matin, Heiko, un comédien, nous attendait à la combe d’Ahuy pour nous proposer un spectacle un peu particulier…. Nous avons déplacé d’un endroit à un autre dans la combe, chacun équipé d’un cadre rouge plus ou moins grand.

C’était un spectacle drôle et original.

Séance 4 – Jeudi 9 décembre, après-midi

En classe, nous avons observé et analysé deux types de cartes : une en format plan et une vue aérienne datant de 2020. Nous avons comparé les deux et localisé notre ATE.

Sur site, nous avons formé deux équipes, une qui explorerait en bas et l’autre au-dessus du four à chaux. Nous avons collecté et observé à la loupe plusieurs familles de lichens et appris à les différencier : les crustacés, les foliacés et les fruticuleux. Odile nous avait expliqué en classe les familles de champignons et les différents lichens.

Nous avons découvert une drôle de boule sur une feuille de chêne : cela s’appelle une « galle »

Les galles-cerises sont produites par les feuilles du chêne en réaction à la piqûre d’une petite mouche appelée cynips, venant pondre ses œufs dans les feuilles. Cela entraîne la formation par le chêne d’une excroissance ronde, dans laquelle se développera ensuite la larve.

Nous avons trouvé aussi des tout petits champignons sur une branche morte par terre : ce sont des champignons saprophytes, qui se nourrissent de bois mort et le décomposent.

Puis nous sommes partis à la recherche de coquilles d’escargots. La chasse a été fructueuse, nous avons trouvé des coquilles très différentes, dont 4 très grosses, l’hélice turque.

Nous sommes rentrés à l’école et avons trié tous nos éléments. Odile nous a laissé des fiches d’identification pour les lichens et les escargots ; nous reclasserons tous ces éléments par familles.

Séance 5 – Jeudi 10 mars, après-midi

Nous avons raconté à Odile notre sortie avant les vacances de février avec le maître. Nous avons observé des « pieds de griffon ». Ce sont des fleurs dont le nom est « hellébore fétide ».

Nous avons rédigé une lettre individuelle à M. le Maire au cours d’un exercice d’expression écrite en classe. Nous écrirons une lettre collective et nous l’enverrons à M. le Maire

Sur le chemin qui mène à notre ATE, nous avons croisé de jolies fleurs du printemps : ficaires, pervenches, violettes, primevères…

En arrivant au four à chaux, nous avons vu plusieurs pieds d’hellébore fétide. Odile nous a raconté l’histoire de cette plante, qui est bien visible en hiver : sa floraison s’étend de novembre à mars. Elle ne porte pas un qualificatif très avantageux : « fétide ». En effet ses feuilles, quand on les froisse, sont très inodorantes…

L’étymologie de son nom signifie « remède contre la folie ». L’hellébore fétide était en effet utilisée jadis contre les troubles psychiques. En fait, cette plante est très toxique, une des plus toxiques de la famille des hellébores.

Dans les Fables de La Fontaine, le lièvre conseille à la tortue de se « purger avec 4 graines d’hellébore » car il la croit folle de penser qu’elle va gagner la course…

Nous sommes montés nous asseoir au-dessus du four à chaux

Les yeux fermés, nous nous sommes mis à l’écoute des oiseaux. Nous avons perçu 3 chants.

Nous nous sommes séparé en deux groupes, au-dessus et en bas du four à chaux, pour observer les oiseaux aux jumelles.

Nous nous sommes ensuite regroupés au-dessus du four à chaux et avons mis en commun nos observations. Nous avons aperçu une buse, un moineau, un pigeon et une pie. Nous avons entendu (mais pas vu!) une mésange charbonnière.

Nous renouvellerons cet exercice le matin, les oiseaux sont plus actifs, nous aurons peut-être plus de chance !

Hellébore fétide

Séance 6 – Mercredi 30 mars, après-midi

Aujourd’hui, nous avons commencé la séance en classe avec Odile.

Nous avons échangé sur l’anatomie et le fonctionnement de l’arbre. Comment circule la sève à l’intérieur de l’arbre, à quoi servent les racines, les feuilles, l’écorce, qu’est-ce que la photosynthèse…

Comment fait-on la différence entre un arbre / un arbuste / un arbrisseau, qui sont de taille et de volume différents, dont la tige ou le tronc contient du bois, et les herbacées.

Comment peut-on identifier et classer les différentes essences d’arbres

La météo avait l’air stable, pas de pluie, nous sommes partis à notre ATE. Nous avons été surpris de voir tous ces escargots, qui s’étaient donné le mot pour tous sortir en même temps ! Pas étonnant, vu la météo pluvieuse, après des semaines de beau temps… Ces gros escargots appartiennent à l’espèce « hélice turque », nous les avions déjà croisés dans la combe.

La végétation a bien poussé depuis notre dernière séance, le vert concurrence le marron… La pluie a été profitable pour les pervenches, gaillets, violettes, alliaires, dont la feuille ressemble à de l’ortie et dégage une forte odeur d’ail quand on la froisse. Les feuilles des arbres s’allongent.

Et une bonne surprise : quelques morilles. La morille est plus que comestible, c’est un champignon délicieux !

Avec nos boîtes-loupes, nous avons collecté et observé les petites bêtes : araignées, et surtout limaces et escargots !

La pluie a écourté notre sortie, nous sommes rentrés à l’école

Séance 7 – Lundi 11 avril, après-midi

Un conseil d’élèves s’est tenu avec les représentants des classes de CP, CE1 et CE2, deux élus et une personne de la mairie qui s’occupe de l’extra-scolaire (pause méridienne et temps périscolaire). Nous étions 4 représentants de la classe pilote et avons raconté à nos camarades ce que nous avions observé sur notre ate.

La classe de CP et la classe de CE2 ont participé à une activité land art avec Marie-Ange. Les élèves ont réalisé une spirale avec des pierres, représentant un escargot.

La classe de CE1 est sortie deux fois sur le site de l’ate pour une écoute des oiseaux et l’observation des mousses et des lichens.

Odile a explicité la démarche et l’état d’avancement du projet et a évoqué la préparation de l’exposition de nos travaux qui sera présentée à Latitude21.

Séance 8 – Mardi 12 avril, après-midi

Odile nous a retrouvés en classe. Il est temps de réfléchir concrètement à ce que nous voulons présenter à l’exposition et de commencer à rassembler les éléments nécessaires : photos, compte-rendus des séances par exemple et aussi éléments naturels comme des plumes, des coquilles d’oeufs, du lichen etc.

Nos observations, questionnements et constatations doivent être organisées et regroupées en thématiques pour rédiger un état des lieux de la biodiversité, sur notre ate.

Puis nous sommes montés directement au-dessus du four à chaux, pour un inventaire et une observation des petites bêtes.

Nous avons vu beaucoup de petites araignées, des fourmis, une limace tigrée et bien sûr des escargots. Nous avons trouvé une belle coccinelle orange à points blancs. Nous ne connaissions que les coccinelles rouges à points noirs ! Il s’agit de la grande coccinelle orange du genre Halyzia ; elle est mycophage, c’est à dire mangeuse de champignons et de ses spores, les organes de reproduction.

Sur la falaise, là où sont équipées des voies d’escalade (nous avons remarqué un panneau destinés aux grimpeurs) bourdonnaient des bourdons et des abeilles.

Certains d’entre nous avons observé les oiseaux à la jumelle, depuis notre poste d’observation du four à chaux.

Séance 9 – Mardi 17 mai, après-midi

Nous sommes allés au four à chaux par un beau soleil.

Nous avons eu la chance d’observer de magnifiques orchidées : orchis pourpre, orchis bouc, orchis de l’homme pendu… Des arbustes comme le cornouiller sanguin étaient également en fleurs.

Nous avions la mission d’élaborer la « carte d’identité » d’une plante. Nous avons choisi de dessiner une fleur, avec la consigne de représenter la tige, les feuilles le plus précisément possible.

Nous avons vu un lézard qui se faisait dorer sur une pierre et un joli cétoine doré.

Séance 10 – Mardi 21 juin, après-midi

Aujourd’hui, nous étions accompagnés par deux Odile : Odile GOIZET-DUMONT, 1ère adjointe à la mairie et Odile, notre référente de Latitude21.

Nous avons retrouvé Jean-Marc RUEZ à l’entrée de la combe du four à chaux. J.M. RUEZ est adjoint à l’environnement et également membre de l’association Via Apia Diversitas. Cette association développe des projets axés sur la biodiversité, dont l’installation de ruches.

Nous avons présenté aux deux élus d’Ahuy notre ATE et expliqué en quoi consiste notre démarche et nous avons fait part de nos observations effectuées tout au long de l’année.

Odile GOIZET-DUMONT nous a raconté l’histoire du four à chaux et expliqué son fonctionnement.

Puis J.M. RUEZ nous a emmené voir les ruches qui sont installées dans une grande prairie, pas très loin de notre ATE. Des ruches ont été installées sur ce terrain afin de développer des essaims sauvages et attirer les abeilles qui pourraient coloniser le lieu. Des pieds de lavande y ont été plantés. La lavande est une fleur très mellifère, qui attire les pollinisateurs, dont les abeilles.

Nous sommes passés par le verger pour rentrer.