Une plante vampire!

Avec l’école Eiffel à la Combe persil, nous avons observé une plante étrange.
La mélampyre est une plante herbacée annuelle hémiparasite.
Ce type de plante se procure des substances nutritives à partir de plantes
d’hôtes, bien qu’elle soit capable de survivre par elles-mêmes grâce à sa propre
photosynthèse.
La mélampyre des champs vampirise parfois les champs de blés, où sa présence
est modérément appréciée malgré sa belle allure. Non pas tant pour ses talents
de suceuse de sève, mais parce que ses graines sombres se confondent
et se mélangent avec celles du blé à l’heure des moissons. Lorsque c’est le cas,
les semences du Mélampyre des champs donnent au pain des taches
peu appétissantes, violacées-rougeâtres; une mie bigarrée un brin toxique
pour certains auteurs, inoffensive pour d’autres… Difficile de trancher
quant à la dangerosité de la baguette à pois rouges. Reste que la Sauvage
doit à cette réputation son nom de baptême: Mélampyre vient du grec mélas, noir,
et pyros, le blé, littéralement le «Blé noir».

thumbnail de l'article