Travaux de la classe référente Magny-sur-Tille

ANNEE SCOLAIRE 2022-2023

Séance 5, 2 décembre 2022

Aujourd’hui, nous avons installé des protections autour de chaque plant d’arbre. Nous avons posé des protections en bambou pour les arbustes et des grands filets pour les arbres.

Nous avons remis de la paille sur chaque plantation.

Voilà, c’est fini, notre forêt biodiverse n’a plus qu’à pousser !

Séance 4, 24 novembre 2022

Samedi, les trous avaient été creusés par l’équipe de parents bénévoles et notre enseignant, encadrés par les bénévoles de Forestiers du Monde.

Nous avons installé les plants, avec la consigne de ne pas trop les enterrer, les positionner pour qu’ils soient bien droits et de remplir de terre le trou jusqu’au collet de l’arbre.

Puis nous avons entouré nos plants de paille, comme un gros nid ; enfin, nous avons arrosé. Jean-François, l’employé communal avait apporté une tonne à eau et nous avions apporté des arrosoirs de l’école.

Les autres classes nous ont ensuite rejoints, avec les petits de la maternelle. Toute l’école a participé : les grands ont coaché les petits et chacun a pu mettre la main à la pâte.

C’était un super moment d’échanges !

Nous reviendrons la semaine prochaine installer des protections autour des plants d’arbres. Sinon ils feront le régal des herbivores…

Séance 3, 15 novembre 2022

Nous avons appliqué sur le terrain les mathématiques et la géométrie.

Equipés de triple décamètre, nous avons tracé les contours du périmètre de la forêt (28 m X 22 m) qui sera donc d’une surface de 616 m2. Nous avons planté les jalons (piquets en bambou) tous les 2 m et tous les 3,5 m.

Nous avons appris comment se servir de louchets pour creuser les trous, qui devront être profonds d’environ 25 cm pour accueillir les plants. Le terrain était dur à creuser, car auparavant, ce site servait de remblais. Nous avons testé et effectivement, c’est dur de creuser !

Jean-François, l’employé communal, est venu livrer avec son tracteur deux grosses bottes de foin pour disposer au pied de chaque plant, conservant ainsi l’humidité.

Ce samedi, des parents bénévoles, Philippe notre enseignant et quelques enfants viendront creuser les trous.

Séance 2, 20 octobre 2022

Aujourd’hui, Jean-Noël CABASSY de l’ONG Forestiers du monde est venu dans notre classe nous expliquer le déroulement de notre projet de « forêt biodiverse ». Il s’agit d’une afforestation, c’est à dire l’implantation d’une forêt là où il n’y a rien. L’objectif c’est de créer un habitat.

Nous bâtirons notre forêt, qui sera une oeuvre éternelle… Elle abritera toutes les formes de vie, nourrira les animaux, favorisera la biodiversité et captera du CO2.

En France, il existe 140 espèces d’arbres forestiers. Sur notre ATE, nous en planterons 100, de 40 espèces différentes.

Nous retrouverons Jean-Noël le 15 novembre, pour la pose des jalons : nous délimiterons le périmètre de notre forêt et poserons un jalon pour chaque arbre qui sera planté.

Séance 1, 4 octobre 2022

Odile est venue dans notre classe et a fait la connaissance des « nouveaux » CM1. Les « anciens » ont expliqué aux CM1 ce qu’est une ATE. La nôtre s’appelle « MAGNY EXP’AIRE » !

Nous avons échangé sur le projet de plantations d’arbres sur notre ATE avec l’association Forestiers du Monde.

Puis sur le site, nous avons visualisé où seront plantés les arbres.

Odile nous a distribué un quizz, sur la base des observations de l’année passée, avec les thématiques suivantes : Les petite bêtes, les indices de présence animale, les chaînes alimentaires, les arbres et arbustes, les fleurs, les champignons, les galles, les lichens.

Les CM2 (les CM1 de l’année dernière) se sont mis en binôme avec les CM1, dans le but de partager leurs connaissances avec les nouveaux et être en mesure de les guider dans l’ATE pour renseigner le document.

Ce petit quizz était à compléter en s’aidant des observations sur le terrain et en faisant appel à nos connaissances et observations de l’année passée

Nous avons repéré deux entrées de terrier : ce sont nos lapins de garenne !

Et nous avons retrouvé notre polypore souffré, observé l’année dernière. Sur le même bout de bois nous avons observé une limace tigrée et ver luisant.

Nous avons participé à une deuxième activité. Odile nous distribué différentes feuilles d’arbres et d’arbustes avec un certain nombre d’indices comme les fruits (fusains, viorne, cynorrhodons, cenelles…). Nous devions retrouver leur « double » puis les identifier.

De retour en classe, nous avons placé les feuilles d’arbres au tableau, avec leur nom : noyer, frêne, érable sycomore, cornouiller sanguin, aubépine, viorne aubier

Année scolaire 2021-2022

Séance 1, mardi 28 septembre – après-midi

Première rencontre avec Odile, notre référente. Elle nous a présenté et expliqué le projet des Aires Terrestres Educatives. Nous réfléchirons pour lui donner un nom !

Nous serons des explorateurs de la biodiversité et serons chargés de réaliser un état des lieux de notre ATE, en établissant un inventaire de la biodiversité, et aussi tout ce qui est présent sur le site et à proximité : les constructions humaines, par exemple..

Nous avons échangé autour de la notion de biodiversité. Odile nous a donné une petite bande dessinée sur ce sujet.

Nous sommes partis explorer notre future ATE. Sur place, nous avons déterminé le périmètre de notre site, qui sera est situé entre la salle des fêtes et le terrain de football et incluera le bord de l’étang.

Puis nous avons rempli une « grille d’observation du site » avec plusieurs critères afin de livrer nos premières impressions.

Odile a photographié un grillon, différentes fleurs et des champignons, dont un très gros !

Nous avons passé un bon moment dans notre future ATE !

Séance 2, mardi 12 octobre, après-midi

Sur notre ATE, une surprise nous attendait…

Quelqu’un s’était caché dans l’herbe et a surgi soudainement, dans sa tenue de camouflage. Odile nous l’a présenté. Il s’agit de Jacques, le photographe !

Il nous a parlé de son métier, des affûts en forêt pour photographier les animaux. Comme il est toujours difficile de les approcher pour les photographier, il nous a expliqué qu’on installera un piège photo sur notre ATE.

Puis nous sommes est partis en exploration

Nous avons collecté des insectes, que nous avons relâchés ensuite.

Nous avons cherché des indices de présence animale et notre enquête a été fructueuse : nous avons repéré plusieurs terriers, des crottes de lapin, des toiles d’araignée, etc.

Séance 3, mardi 19 octobre, après-midi

Nous sommes allés sur notre ATE pour assister à une représentation de théâtre en plein air avec un comédien, Heiko. Nous nous sommes déplacés sur le site avec chacun un cadre rouge.

C’était un spectacle étrange et drôle !

Heiko, spectacle A travers temps

Séance 4, mardi 23 novembre, après-midi

Nous avons formé un groupe « lichens » et un groupe «escargots» ; les deux groupes changeront de thème à mi-séance. Odile nous a distribué des loupes, des boîtes-loupes avec une pince et des fiches d’identification avec des clés de détermination.

En classe, Odile nous avait expliqué un lichen et nous avons échangé sur les 3 grandes familles de champignons que l’on peut classer selon la provenance de leur nourriture : les symbiotiques, les parasites et les saprophytes

Nous sommes partis en exploration et avons repéré et observé sur les arbres et arbustes les 3 grandes familles de lichens, les crustacés, les foliacés et les fruticuleux.

Nous avons collecté beaucoup de coquilles d’escargots, de petite taille, voire très petits. Nous les avons rapporté à l’école pour les identifier.

A la fin de la séance, nous avons observé les différents champignons présents sur le site.

Il restait quelques coprins chevelus, des tricholomes en touffes et du polypore soufré sur un tronc d’arbre au sol.

Séance 5, mardi 10 mars, après-midi

Comme nous ne sommes encore pas d’accord sur le choix du nom de notre ATE, nous avons voté, voici les résultats :

Magny Exp’Aire : 13 votes 

Magny Aire Naturelle : 6 votes

Les bonnes Magny’Aire : 2 votes

Le nom de « Magny Exp’Aire » a donc été retenu à l’unanimité !

Sur le site, nous nous sommes regroupés et nous nous sommes concentrés sur l’écoute des oiseaux. Nous avons perçu le chant du merle, de la mésange charbonnière et d’autres chants d’oiseaux au loin. Puis par petits groupes, nous avons observé les oiseaux à la jumelle. On pouvait les apercevoir au-dessus des arbres et de l’étang, sur les poteaux ou encore en vol. Nous avons identifié des pigeons, des tourterelles turques, un rouge-gorge, une mésange charbonnière et un pie bavarde.

Avec des guides d’identification et des loupes, nous avons constitué de petits groupes pour observer les plantes (arbres, arbustes et fleurs) et les « petites bêtes ».

Nous avons repéré des araignées et des vers de terre.

Nous avons identifié des buddléias. Cet arbuste qui est une espèce invasive attire de nombreux papillons, d’où son surnom, l’ »arbre à papillons« . Les insectes ailés aiment y trouver refuge et s’y restaurer, et pourtant… C’est un faux ami, qui représente même une menace pour certaines espèces de papillons. Son nectar est pauvre en qualité, pauvre en sucre (autour des 30% alors que d’autres plantes vont jusque 70%). Les feuilles de l’arbre à papillons renferment également une molécule, l’aucubine, toxique pour les chenilles et autres insectes. Nous avons aussi identifié un pin noir, avec ses aiguilles groupées par 2.

Soudain, un lapin qui a traversé à toute vitesse le terrain, en zigzagant ! Quelle surprise !

Séance 6, mardi 5 avril, après-midi

Cet après-midi, nous avions la consigne d’observer et de noter ce qui avait changé par rapport à notre dernière sortie, de consigner sur notre carnet les indices de présence animale et de les collecter dans les boites loupes.

Nous savons que le lapin de garenne est bien présent sur notre site, et nous avons noté les indices de sa présence. Hormis les crottes déjà aperçues, nous avons vu plusieurs coulées dans les ronces : ce sont les traces du passage de cet animal, qui forme comme un petit sentier. Et cette coulée était bien de la taille d’un lapin. Indice supplémentaire, notre suspect a laissé quantité de poils sur les ronces !

Dans nos trouvailles figuraient également des coquilles d’oeufs toutes blanches. Après vérification, il se peut que ce soit des oeufs de tourterelles turques.

Les petites bêtes étaient également de sortie. Des fourmis, un bourdon des champs, reconnaissable par son abdomen roux. Cet insecte de la famille des hymenoptères fait son nid dans le sol. Le bourdon des champs joue un rôle important comme pollinisateur, surtout du trèfle et de la luzerne. Bien qu’il porte un aiguillon, il ne pique que s’il se sent directement menacé.

Nous avons identifié une tarentule des prés, araignée à grande pattes. Elle ne tisse pas de toile mais court dans l’herbe à la recherche de ses proies.

Nous avons observé à la jumelle deux rapaces qui tournaient majestueusement dans le ciel. Nous supposons que ce sont des milans noirs : leur envergure est plus grande que celle de la buse variable et leur queue est fourchue alors que celle de la buse est arrondie. Il se peut que ce soit aussi des milans royaux, qui ont le dessous plus roux. Nous espérons que ces oiseaux seront présents lors de notre prochaine visite, pour essayer de bien les reconnaître.

Nous avons observé aussi des martinets noirs.

Dans la prairie, nous avons constaté de petites notes de couleurs violettes contrastant avec le vert de la prairie : des primevères, des lamiers pourpres et du lierre terrestre.

Séance 7, mardi 17 mai, après-midi

Aujourd’hui avait lieu l’opération nettoyage de notre « Magny Exp’Aire » !

Le maire de Magny a eu la gentillesse de nous accueillir sur le site ; ils nous a félicités de notre action.

Beaucoup de déchets ont été collectés : bouteilles en verre et en plastique, sacs en plastique, bouts de ferraille etc.

Nous avons observé une belle orchidée : l’orchis bouc et un agrion d’une jolie couleur bleue, posé sur un feuille de cornouiller