Incompréhension chez l’herboriste

Au Moyen-Age, le géranium «herbe a Robert» était connue sous le nom de Herba rubea ou Ruberta.
Selon les uns, elle aurait été dédiée à St Robert, évêque de Salzbourg au 8eme siècle parce qu’il en aurait révélé les propriétés médicinales ( contre les hémorragies, les contusions et les maladies rénales.) Selon les autres il s’agirait d’une corruption de « ruber » rouge dont le sens aurait été mal compris par le peuple qui l’entendait de la bouche des herboristes.

thumbnail de l'article