Dijon de papier

Exposition
Dates de l'événement
16 avril 2019 au 27 juillet 2019
Corps

Vernissage de l'exposition le mardi 16 avril à 18h30, entrée libre. 

Parmi la production de l’intelligence humaine sur l’aménagement de l’espace, beaucoup d’idées n’aboutissent pas, restent dans les «cartons» et tombent dans l’oubli pour des raisons diverses et variées. 

Sur une période allant de la fin du XVIIIe siècle à la fin du XXe  siècle, sur un territoire regroupant une grande agglomération et sa proche zone d’influence, l’exposition présente vingt-neuf projets d’urbanisme et d’architecture non réalisés que les organisateurs de cette exposition ont choisi de faire sortir de l’oubli.

Ces choix permettent de faire connaître l’époque, la localisation et la nature des projets. Ils permettent également de mettre en évidence les raisons diverses et variées qui ont fait que l’histoire de ces propositions s’arrête avant toute tentative d’exécution. 

Qu’ils soient trop ambitieux, trop en avance par rapport à la réalité du moment, qu’ils expriment des théories architecturales et urbaines incomprises, qu’ils tiennent plus d’une utopie débridée ou même d’une certaine science-fiction, ils expriment tous une part de ce génie humain si prompt à vouloir imaginer un cadre meilleur pour les habitants. Ils sont également le reflet de l’évolution de la réflexion par rapport à l’aménagement de l’espace qui traverse la société, mais aussi les mutations politiques, économiques, techniques, qui marquent par leur changement la vie d’un projet. 

Ces projets nous montrent aussi les différents rapports de force qui traversent les politiques urbaines, les associations ou les oppositions et les rivalités entre les différents acteurs de l’aménagement. 

Les projets présentés sont quasiment entrés dans l’histoire de l’urbanisme local. En conclusion de l’exposition,  afin d’atténuer  son  caractère purement historique  et pour  lui donner une touche plus prospective, -les organisateurs ont jugé bon de faire appel à l’association Fakir, collectif pluridisciplinaire dont l’ambition est de faire aimer l’architecture au travers de l’utopie.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Exposition réalisée en 2019 par Latitude21, la maison de l’architecture et de l’environnement de Dijon métropole et de l’association ICOVIL (institut  pour une meilleure connaissance de l’histoire urbaine et des villes). Remerciements au collectif FAKIR, à la Bibliothèque municipale de Dijon, plus particulièrement Nathalie Collin,  aux Archives de la Ville de Dijon, au pôle «Urbanisme et Environnement» de Dijon métropole et à la municipalité de Plomblières-les-Dijon. 
www.latitude21.fr
www.icovil.com
 

Un catalogue de l'exposition sera bientôt disponible sur cette page en format numérique. 

 

 

Image de l'exposition